«Austerity, and W ha t About Rage ? »

complète le titrede l’album. Profondément engagé, Manu Hermia nous offre matière à réflexion et à révolte, cette démarche est en soi suffisamment rare que pour être soulignée. Alors, le « freejazz », musique liée au combat des Noirs américains, il en utilise ici le cri pour exprimer son refus de l’austérité économique d’aujourd’hui. La musique, acérée comme une lame, porte en soi l’espoir de nouvelles idées et renoue de façon salutaire avec l’esprit rebelle du jazz.

Jean-Pierre Goffin ( et 4 étoiles accordées )