"Qu'elles soient longues ou courtes, les histoires que nous raconte ce trio sont passionnantes. On les écoute avec une attention d'autant plus vive qu'on est surpris à chaque morceau...

Bien sûr, il y a une unité dans cet album. Celle de la liberté. Sur une basse de Manolo Cabras et sur le tapis de percussions inventives de Joao Lobo, Manuel Hermia au sax ou à la flûte tisse des mélodies simples, belles, harmonieuses, qui parfois se développent en arabesques free et libertaires.

A chaque écoute, on redécouvre quelque chose."

(Jean-Claude Vantroyen)