le Murmure de l'orient - vol 2 Certes, notre pays est bien petit et on en- tend ses querelles de chaque balcon. Mais nos musiciens ne s’y laissent pas enfer- mer ; nous comptons parmi eux quelques beaux globe-trotters comme Quentin Dujar- din, Aka Moon ou Manuel Hermia. Ils s’en vont à la rencontre, à l’écoute, à l’échange.

Ils se moquent des étiquettes parce qu’ils partagent un langage universel, celui de la musique. Manu Hermia nous emmène dans sa quête de plénitude à travers le vaste Orient, de l’Inde au Maroc en passant par la Chine, le Liban ou le Pakistan. En solo à la flûte bansuri ou en duo et trio, ce musicien généreux nous ouvre les paysages intimes de ses compositions.

Avec la complicité de Majid Bekkas et son oud ou son guembri, de Purbayan Chatterjee et son sitar, d’Asad Qizilbash et son sarod, du formidable Guo Gan et son violon chinois erhu, ou encore des chanteurs Mawaran et Barbara Wiernik et des percussionnistes Khalid Kouhen et Fabrice Colet. C’est le souffle apaisant d’une musique in- temporelle qui tout à la fois sent la tradition vivante et respire la sagesse ancestrale. Etienne Bours sorti en janvier 2013 dans "Imagine"